Comment se porte l’immobilier d’entreprise en 2018 dans les grandes villes de France ?

Immobilier d'entreprise Paris

Plutôt favorable, le marché de l’immobilier d’entreprise 2017 a connu des bas et des hauts. Selon des études, son dynamisme pourrait se poursuivre en 2018, un point de vue partagé par les cabinets de conseil en immobilier d’entreprise.

Piqûre de rappel de la santé immobilière tertiaire en 2017

25,9 milliards d’euros, voilà l’exploit d’investissement en 2017 sur l’ensemble des biens immobiliers d’entreprise (commerces, bureaux, locaux d’activité et entrepôts), malgré sa position légèrement en baisse par rapport à 2016. Sans surprise, ce sont toujours les bureaux qui accaparent les transactions avec 72 % des montants investis. Pour la première fois, le volume d’investissement des entrepôts logistiques et locaux d’activité (16 %) surpasse celui des commerces qui représente 3,5 milliards d’euros transactés.

Pour entrer dans les détails, retrouvons quelques exemples retenus en matière de volumes de demande placée dans les régions françaises :

  • Dans le Nord parisien, l’on a retenu un rebondissement de 46 % des volumes placés par rapport à la moyenne des 10 dernières années.
  • La région Grand-Est a également suscité l’attention avec ses 680 millions d’euros d’investissement, dont les plus importants sont la « Place des Halles » à Strasbourg et la « Galerie Saint-Sébastien » à Nancy.
  • La nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes a fait mieux en accaparant les 20 % des volumes investis en province, soit 930 millions d’euros.

2018 : les experts restent optimistes

Le dynamisme de l’immobilier tertiaire 2017 pourrait se poursuivre en 2018, selon les cabinets de conseil spécialisés. Voyons les analyses secteur par secteur :

Secteur bureaux

Ce marché a enregistré une hausse de 5 % sur un an et 15 % sur la moyenne décennale, soit plus de 2 millions de m² pris à bail en 2017. Les acteurs de l’immobilier tertiaire n’ont pas hésité à anticiper une stabilisation, voire une progression du secteur, surtout avec les grandes opérations qui se préparent comme l’installation de Vinci à Nanterre en 2020 ou encore celle de Total à la Défense, finalisée en 2022.

Le concept du coworking qui a évolué récemment contribue également à l’amélioration de ce secteur. En 2017, les espaces dédiés représentaient environ 100.000 m² de prise à bail.

Secteur commerce

Les tendances ayant dominé le secteur reposaient sur l’association des enseignes comme celle de Pierre Hermé et L’Occitane sur l’avenue des Champs Elysées ainsi que sur la floraison des pop-up stores ou boutiques éphémères. Selon les analyses, les investisseurs ne sont pas prêts de s’arrêter en si bon chemin pour les années à venir. À l’affiche 2018, on retrouvera sur les lieux de l’ancien concept-store Colette, une nouvelle boutique Saint-Laurent.

Une autre étude pressent que le marché de l’investissement de ce secteur pourrait rebondir et dépasser les 4 milliards d’euros en 2018, et ce, grâce aux cessions de centres commerciaux, des cas déjà enregistrés au 4e trimestre 2017 avec l’ouverture du « Shopping Promenade » à Amiens et de la « Promenade de Flandre » à Roncq.

Secteur investissement

Les experts annoncent une stabilité en matière d’investissement et prévoient un chiffre avoisinant les 18,5 Mds d’euros rien qu’en Île-de-France. Les investisseurs français ont fait preuve d’enthousiaste en 2017, car leur part représentait 67 % de la totalité des investissements effectués en France. Sur 64 transactions à plus de 100 millions d’euros, 45 étaient initiés par des Français.

De nouvelles tendances d’investissement en 2018

D’après les analyses, les investisseurs français pourraient se tourner vers les pays voisins comme le Benelux et l’Allemagne, ce qui pourrait favoriser les commerces et la logistique. Et pour équilibrer la balance, on attend avec impatience l’arrivée des acteurs internationaux, une initiative déjà avancée par Bank of America qui a élu domicile sur la rue de la Boétie.

Retrouvez nos conseils pour bien choisir votre immobilier d’entreprise

Be the first to comment on "Comment se porte l’immobilier d’entreprise en 2018 dans les grandes villes de France ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*